La bohème sous les étoiles

Assistez gratuitement à la projection en direct sur écrans géants de l’un des opéras les plus aimés de tout le répertoire : La bohème de Puccini. L’activité aura lieu, beau temps, mauvais temps, au Stade Mémorial Percival-Molson le samedi 27 mai 2017 à 19h30.

Service de navettes gratuit de la STM, à partir du métro McGill.

Événement GRATUIT, réservation OBLIGATOIRE (15 000 billets sont offerts): http://www.operademontreal.com/evenements/la-boheme-sous-les-etoiles

L’opéra est présenté en italien avec surtitres français et anglais. Pendant les entractes, les spectateurs pourront découvrir sur grand écran l’activité fébrile de l’arrière-scène et faire connaissance avec les artistes, concepteurs et techniciens qui ont donné vie à cette production. Cet événement en plein air s’inscrit dans la mission de démocratisation, sociale et communautaire que s’est fixée l’Opéra de Montréal. Sous les étoiles a été initié en juin 2005, avec la retransmission en direct de Carmen de Bizet et clôturait avec éclat la 25e saison de la compagnie, en juin 2006 avec Aïda de Verdi et en juin 2008 avec Madame Butterfly de Puccini, qui a attiré quelque 33 000 spectateurs sur l’Esplanade de la Place des Arts pour assister, envoûtés, à la projection en direct de l’opéra sur grand écran.

Les solistes, tous Canadiens, sont : la soprano France Bellemare (Mimi), lauréate au Concours musical international de Montréal en juin 2015 et depuis l’une des stars montantes de l’opéra, à ses débuts à la compagnie, le ténor Luc Robert (Rodolfo), qui a récemment fait son entrée au Metropolitan Opera. Les rôles de leurs amis « bohémiens » sont tenus par plusieurs anciens artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal : la soprano Lucia Cesaroni (Musetta), le baryton Justin Welsh (Marcello), Christopher Dunham (Schaunard) et Alexandre Sylvestre (Colline). Parpignol est interprété par l’éclectique ténor Isabeau Proulx-Lemire, actuel membre de l’Atelier lyrique, le Douanier par le baryton-basse Clermont Tremblay, Alcindoro/Benoît par la basse Claude Grenier et le Sergent, par la basse Alain Duguay. À la mise en scène : Alain Gauthier, applaudi pour ses mises en scènes à la fois inventives et classiques, et plus récemment pour Elektra qui aura marqué la scène montréalaise en 2015. La scénographie est signée Olivier Landreville, actif en théâtre comme en télé, qui a aussi signé pour la compagnie Pagliacci/Schicchi en 2009 et récipiendaire du Prix Opus « Spectacle de l’année ». Le chef d’orchestre James Meena dirige l’Orchestre Métropolitain, les éclairages sont de Claude Accolas et les costumes de l’Opéra de Montréal.

Partenaires :
La société du 375e anniversaire de Montréal, BMO Groupe Financier, Alouettes de Montréal, STM, Orchestre Métropolitain, Union des Artistes

Commentaires

commentaires